Le 8 février 2007 tous dans l’action et la grève pour nos salaires et la défense de l’emploi statutaire

, popularité : 7%

Les organisations :

FSU (SNASUB, SNCS, SNESUP), CGT ( FERCSup, SNTRS, CGT-INRA),
CFDT (STREM, SGEN-Recherche-EPST, CFDT-INRA),
UNSA (A&I, SNPTES, Sup Recherche), SUD-Recherche-EPST

appellent les personnels à se mobiliser le 8 février

Les organisations syndicales de la recherche et de l’enseignement supérieur appellent les
personnels à agir, dès le 8 février, sans attendre les échéances électorales, pour le rattrapage
du pouvoir d’achat, l’augmentation des salaires, l’amélioration des carrières, la résorption de
la précarité et la défense des missions des services publics.

Huit mois après le vote du « Pacte pour la recherche », les organisations syndicales de la
recherche et de l’enseignement supérieur en condamnent le contenu et en demandent
l’abrogation. Les missions de service public de la recherche et de l’enseignement supérieur
sont mises à mal par cette loi. Elle désorganise la recherche en passant d’une logique de
financement de structures à celle d’un financement par projets. Toute une batterie de
nouvelles dispositions, ANR, AERES, RTRA, A2I [1], instituts Carnot, pôles de compétitivité, et
même projet de consortium (INRA/CIRAD)... ... remet en cause le service public.

- L’orientation des PRES, conçus par le ministère comme des EPCS, accentue la concurrence
entre les établissements et met en péril le caractère national des formations et des diplômes,
dans un contexte où les élus des personnels sont écartés ;
- Le soutien de base aux unités est en régression et les crédits sont aspirés par l’ANR, ce qui
déstructure les équipes et laboratoires et accroît la concurrence sauvage entre les acteurs de la
recherche ;
- Le manque d’emplois de titulaires et l’accroissement des emplois précaires ont des
conséquences désastreuses pour l’avenir des jeunes diplômes, des jeunes chercheurs et de
l’ensemble des jeunes qui s’engagent dans la recherche. En 2005, l’ANR avoue financer 1500
CDD. Les organismes et établissements de la recherche et de l’enseignement supérieur ne
cessent d’avoir recours à un nombre de plus en plus important de CDD, y compris pour les
fonctions administratives et techniques,
- Le pouvoir d’achat se dégrade : moins 20% en 15 ans ! Le recours systématique aux primes
est inacceptable ;
- Le nombre de promotions est insuffisant, l’amélioration des grilles indiciaires est une
urgence.

Les organisations syndicales contestent les conclusions d’un récent rapport des services de
l’Etat qui remet en cause l’efficacité des personnels de la recherche publique et recommande
de l’assujettir encore plus aux besoins d’innovation de la recherche privée.

Les organisations :

FSU (SNASUB, SNCS, SNESUP), CGT ( FERCSup, SNTRS, CGT-INRA),
CFDT (STREM, SGEN-Recherche-EPST, CFDT-INRA),
UNSA (A&I, SNPTES, Sup Recherche), SUD-Recherche-EPST

appellent les personnels à se mobiliser le 8 février

Paris le 25 janvier 2007

[1ANR Agence nationale de recherche, AERES Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur, PRES
Pôle de recherche et d’enseignement supérieur, RTRA Réseau thématique de recherche avancée, A2II Agence de
l’innovation industrielle, EPCS, Etablissements Publics de Coopération Scientifique.

Navigation

AgendaTous les événements