Et si l’URGENCE était à l’UTOPIE ?

Conférence – débat avec Pierre Nicolas et Michel Cavaillolès
vendredi 23 septembre 2016
popularité : 12%

La Conférence-débat qui s’est tenue pendant le congrès SUD-Recherche-EPST de Dinard le 23 mars 2016. Avec le diaporama de Pierre Nicolas « la parabole des vaches de M. le Comte » (pour une socialisation progressive des entreprises) et celui de Michel Cavaillolès « l’avenir du travail » (l’emploi, les différentes propositions autour d’un « revenu inconditionnel ») et un petit clip vidéo de l’évènement (15 mn).

Texte d’introduction du Conseil National de SUD-Recherche-EPST, expliquant pourquoi il a souhaité organiser une conférence-débat sur ces sujets lors du congrès :

JPEG - 13.3 ko Le système capitaliste, qui fait régner en maître sur toute la planète sa loi d’airain de la « concurrence libre et non faussée », nous entraîne dans une fuite en avant suicidaire : pour survivre il faut produire toujours plus à des coûts de plus en plus bas. Sans croissance du PIB (minimum 1,5 % par an !), pas de créations d’emplois, et pour la plupart des gens, sans emploi, pas de revenu assuré, et donc pas d’avenir : on se retrouve piégés ! Dans ce système d’insécurité économique organisée, il est facile aux propriétaires des moyens de production d’exercer un chantage à l’emploi (délocalisations…), pour exiger des travailleurs qu’ils renoncent petit à petit à leurs acquis sociaux, qu’ils acceptent des diminutions de salaires, de protection sociale, et des dégradations de leurs conditions de travail, voire même au final qu’ils renoncent au statut de salarié pour se transformer en « travailleurs indépendants ubérisés », rémunérés à la tâche, sans garanties collectives. Les services publics doivent eux aussi se mettre au service des intérêts économiques ou disparaitre. Et même les écosystèmes ! Et il est bien difficile dans ce contexte de demander aux travailleurs de mettre en question le contenu de la croissance et la finalité de leurs emplois. Or sans l’implication active des travailleurs, il n’y aura ni transformation sociale ni transformation écologique : ce ne sont pas les profiteurs du système actuel qui vont le remettre en cause ! JPEG - 21.9 ko Comment sortir de ce cercle vicieux ? Les citoyens voient bien que le vrai pouvoir est détenu par les dirigeants économiques, devant lesquels les politiques ont pour la plupart capitulé, et ils se détournent des urnes. La démocratie sociale se délite également : les instances consultatives sont systématiquement bafouées par les dirigeants et les syndicats n’arrivent plus à exercer de contre-pouvoir. On n’arrivera à rien changer si on ne s’attaque pas au pouvoir économique. Il y a urgence : urgence sociale, urgence climatique, urgence politique aussi, au moment où ceux qui proposent comme « solution » d’exclure les « étrangers » du partage du gâteau ont le vent en poupe… Les syndicats ont un rôle important à jouer. Il faut reprendre les réflexions qui étaient celles des débuts du syndicalisme : quel contrôle (et donc quelle propriété) des moyens de production ? Quelle répartition et organisation du travail entre les individus ? Quel lien (ou pas) entre travail et revenu ? Comment sécuriser les besoins fondamentaux de tous, de la naissance à la mort, et les rendre indépendants de la quantité de biens produits et des aléas de cette production ? Ce type de réflexions se développe à nouveau, mais dans des cercles encore trop restreints. Nous vous proposons aujourd’hui, avec l’aide de deux syndicalistes particulièrement investis sur ces sujets, d’essayer de nous les approprier et de commencer à en débattre. Expérimenter qu’il y a des alternatives crédibles au système actuel, c’est un premier pas indispensable pour reprendre espoir dans notre capacité à changer les choses, en convaincre nos collègues, nos concitoyens et les imposer dans le débat public !

Les intervenants qui nous ont fait le plaisir de venir présenter leurs réflexions :

- Pierre Nicolas, ancien responsable de la CGT-Renault, co-auteur de « Penser la République Sociale pour le XXIème siècle » avec Bernard Teper.

- Michel Cavaillolès, membre de la commission exécutive de l’Union Fédérale SUD Protection sociale de Solidaires.


Les deux diaporamas sont en pièces jointes.

"Penser la république sociale pour le XXIème siècle", T1 et T2, sont consultables dans les sections Sud Recherche EPST.

A l’occasion de cette conférence-débat un clip vidéo a été réalisé. Il est téléchargeable en pièce jointe.

MPEG4 - 516.5 Mo
Clip_Dinard_2016


Documents joints

Diaporama l'avenir du travail
Diaporama l'avenir du travail
Diapo-Les vaches de M le Comte
Diapo-Les vaches de M le Comte
Clip_Dinard_2016
Clip_Dinard_2016

Agenda

<<

2017

>>

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 20 avril 2017

Publication

2156 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
5 Sites Web
83 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
61 hier
306053 depuis le début
36 visiteurs actuellement connectés